Les études de médecine ont fait l'objet d'une profonde réorganisation entrée en vigueur en 2010-2011, en particulier concernant l'accueil des étudiants internationaux.

Les études de médecine, de pharmacie et d'odontologie sont assurées par des universités associées à des hôpitaux importants, les CHU (centres hospitaliers universitaires). Il en existe un trentaine en France.

Un étudiant étranger (hors UE) ne peut en aucun cas rejoindre des études médicales en cours de cursus.

Les étudiants européens titulaires d’un diplôme de fin de deuxième cycle d'études médicales ou d’un titre équivalent et les étudiants étrangers ayant validés le deuxième cycle des études médicales intégralement suivies en France effectuent en revanche leurs spécialisations (TCEM – Troisième cycle d'études médicales) normalement (épreuves nationales de classement puis internat).

L'étudiant étranger (hors UE) n’ayant pas encore obtenu un diplôme de médecine dans son pays, doit, quel que soit son niveau d’études, suivre la 1ère année du 1er cycle (PAES depuis 2010) et réussir le concours de fin d’année. Il intègre alors le niveau équivalent à celui qu’il avait atteint dans son pays.

Dans tous les cas les études médicales requièrent un très bon niveau de français de la part des candidats.