Il existe plusieurs possibilités de financement pour les étudiants en mobilité. Il faut toutefois s'y prendre suffisamment tôt.

Trouver un financement

Il existe plusieurs sites répertoriant les bourses et aides financières pouvant être attribuées aux étudiants et chercheurs étrangers souhaitant étudier ou effectuer un séjour de recherche en France.

  • CampusBourses, l'annuaire des programmes de bourse de CampusFrance, vous permettra d'effectuer une recherche selon différents critères (domaine d'études, niveau, type de financement, etc. : CampusBourses
  • L'agence autrichienne pour la mobilité (OeAD) a également un site dédié à la recherche de financements : www.grants.at
  • Renseignez-vous aussi auprès de l'institution autrichienne Studienbeihilfebehörde : www.stipendium.at

Dans tous les cas, tentez de commencer vos démarches le plus tôt possible !

Les aides des institutions publiques françaises et de l’Union européenne

Dans le cadre du programme Erasmus de l’Union européenne des étudiants européens peuvent bénéficier de bourses pour venir en France ou dans un autre pays de l’Union. Le programme Erasmus Mundus s’adresse aussi aux Non-Européens : des bourses sont attribuées dans le cadre de programmes de master et doctorat multilatéraux et de projets de partenariat spécifiques.

Appuyé sur un budget d’environ 100 millions d’euros (2008), un grand nombre de bourses pour étudiants étrangers est attribué par le ministère français des Affaires étrangères et européennes. 25% de ces bourses sont financées par l’administration centrale, comme dans le cadre des programmes Eiffel ou Major. 75% des bourses sont attribuées par les ambassades. Tout renseignement concernant l'attribution de ces bourses peut être obtenu auprès du Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade ou du Consulat Général de France dans chaque pays.

Le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche attribue des bourses sur critères sociaux aux Français et à certains groupes d’étudiants étrangers, par exemple aux étudiants résidant en France depuis au moins deux ans et dont le foyer fiscal de rattachement est situé en France. Le ministère finance également des contrats doctoraux qui sont gérés par les Écoles doctorales.

La recherche publique est partagée en France entre établissements d’enseignement supérieur et organismes publics de recherche. Parmi eux, le CNRS (Centre national de recherche scientifique) couvre tous les domaines ; les autres organismes sont spécialisés, par exemple sur le développement (IRD), l’environnement et la maîtrise de l’énergie (ADEME), ou l’exploitation de la mer (IFREMER). Ces organismes financent généralement des allocations de recherche pour doctorants ou postdoctorants, souvent en partenariat avec les Régions.

Les Conseils régionaux attribuent des bourses aux étudiants et chercheurs inscrits dans des établissements situés dans leurs régions respectives. La plupart des Régions proposent des allocations doctorales et postdoctorales, gérées par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Elles impliquent le plus souvent un cofinancement par un organisme de recherche ou une entreprise. Des bourses régionales d’accueil peuvent être attribuées aux étudiants étrangers dans le cadre de conventions d’échange avec des établissements étrangers.

Quelques établissements d’enseignement supérieur (Universités et Grandes Ecoles) offrent des programmes de bourses à leurs étudiants. Vos interlocuteurs sont leurs services de relations internationales qui peuvent aussi vous informer sur les programmes des institutions publiques. D'autres ont conclu des partenariats avec des établissements bancaires en vue de faciliter l'octroi de prêts étudiants, y compris aux étudiants internationaux.

A noter : L'Ambassade de France en Autriche n'attribue malheureusement pas de bourses aux étudiants.